Aujourd’hui, c’est un article qui n’est pas joyeux, notre mascotte, notre petit renard berger nous a quittés. Laïka est partie hier soir dans mes bras des suites d’une intoxication au laurier cerise (sève équivalente au cyanure, qui perd son amertume répulsive en cas de gel, 2mg par kg suffisent à tuer). Tout s’est passé très vite (4h), malgré une prise en charge rapide des vétérinaires et un investissement sans limite pour la sauver, elle est partie… C’est l’accident bête, qui n’arrive pas qu’aux autres, c’est l’accident qui rappelle que la vie est trop courte et qu’il faut profiter de tous les moments que nous passons les uns avec les autres, que même s’ils ont quatre pattes ils font partie de notre famille… Qu’ils nous font grandir, apprendre, rire, pleurer. Laïka on t’aime, tu laisses un vide immense que seul le temps comblera sans pour autant t’effacer. Merci de m’avoir tant appris, tant donner, je t’aime. Tu as été mon premier chien, j’ai découvert le travail d’équipe en troupeau avec toi, j’ai appris tellement grâce à toi. Être paysan c’est partager des moments de bonheur intense de vie débordante mais c’est aussi perdre sa petite ombre qui était là à chaque instant de ma journée. Laïka merci pour tout.
-Vicky

Aujourd’hui, la ferme n’était que silence. Pas un chant d’oiseau ou un bêlement d’agneau ne comblait cette absence, cette disparition si soudaine, si inattendue. Cette agitation, cette flamme d’excitation qui colorait nos journées. Une partie de notre âme s’est éteinte hier soir. Mais la vie continue. L’amour persiste et perdurera toujours.
Laïka, tu resteras à jamais dans nos cœurs. Éclate-toi bien au paradis de la croquette. Nous, en bas, on va faire en sorte de continuer à diffuser un message d’amour et de joie, dont le monde a tant besoin. On vous aime.
-Max